Chaque FIV a son Histoire

histoire 2Au moment où je commence à m’habituer à l’idée délicieuse de devenir maman et à me sentir beaucoup plus à l’aise dans les confortables souliers de la grossesse, je repense parfois à tout ce parcours derrière moi. Et je me rends compte qu’alors que j’ai du mal à situer mes 7 IAC dans le temps, faisant plutôt partie du vaste marasme de 3 années de PMA,  le contexte de chacune de mes 5 FIV, leurs déroulements et leurs épilogues respectifs, restent gravés dans ma mémoire.

Au moment aussi où, 10 mois après que les médias aient pour la plupart piteusement marqué les 30 ans de la première FIV en France, la PMA refait bien malgré elle surface dans l’actualité. Et nous, les affreuses créatures infertiles accompagnées par leurs dangereux gynécologues écervelés, avec. Lire la suite

Surprenante FIV 3

La ponction s’est déroulée aujourd’hui, à 11h30, comme en septembre. Mais cette fois-ci, j’avais plus de mal à faire évader mes pensées au milieu des rizières vietnamiennes. Cette interminable stimulation, qui a fait qu’à chaque contrôle, je m’attendais à ce que SuperDoc me dise « on arrête tout », le souvenir douloureux et inébranlable de la ponction blanche de mai, le fait que cette FIV soit la troisième, ont provoqué un certain scepticisme doublé d’une crainte d’avoir accompli toute cette épreuve pour rien. Lire la suite

Parents en devenir

Après ma première piqûre de gonal ce matin dans la perspective de FIV3, Amour et moi sommes allés à notre fameux rendez-vous au CECOS. La colère : ce fut mon premier sentiment en arrivant. Ce n’était pas vraiment celui auquel je m’attendais.  Y a succédé une certaine désillusion, de l’émotion, de la bienveillance et, enfin, de l’espoir. Sentiments à fleur de peau d’une PMette en quête de réaliser le rêve d’être enfin maman. Lire la suite

Je suis une série ultra limitée

Profitant de quelques jours de repos bien mérités, Amour et moi sommes partis à la mer, histoire de profiter de l’air revivifiant du large. C’était très sympa, j’aime être tout le temps collée aux basques d’Amour! Qu’il était délicieux de savourer les quelques jours de douceur et de beau temps de la fin octobre. 

Le hic c’est que de nombreuses familles avaient également flairé ce bon plan, c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à la terrasse d’un restaurant, flanqués entre un couple avec  nouveau-né et deux familles dotées chacune de jumeaux dont les mamans se racontaient leurs grossesses et accouchements respectifs si hors du commun. Tête baissée, le nez dans mon assiette, j’ai « dû » finir les frites que je m’étais promise d’à peine toucher…

Alors en passant devant un kiosque à journaux, la une d’un des magazines « pour filles » m’a intriguée (oui, désolée, j’ai laissé Le Monde, Libé, Courrier International et autre Express avec leurs gros titres sur la terrible crise économique sur leur présentoir…). « J’assume tout ce que je suis! (j’ai bien dit TOUT) »qu’elle annonçait cette une. Ni une ni deux je fis l’acquisition du magazine. Lire la suite

Le(s) temps

Plus de deux semaines sont passées depuis cette claque. Je ne dirais pas que je m’en remets, car plus les échecs s’accumulent, plus on tombe bas et plus la pente est difficile à remonter, mais je me relève tant bien que mal.

Nous reprendrons le combat en novembre pour tenter FIV3. Plus que 2 chances, 5/6 mois maximum à mon avis. Pour ne pas laisser la panique m’envahir au fil des mois, des jours, des heures, il me faut un objectif, un but, une finalité. Je dois trouver une issue si notre combat actuel en est finalement dépourvu. Lire la suite