Mauvais augure ?

Comme prévu j’ai fait le dosage et l’écho mercredi. Il y  avait bien 4 follicules mais ils étaient beaucoup trop petits : le plus gros faisait 6mm… Et, corollairement, le taux d’oestradiol n’a pas décollé.

« Vous ne réagissez pas au traitement », m’a avertie SuperDoc. Alors d’abord, ce n’est pas moi qui ne réagis pas au traitement mais mes ovaires, grosse nuance quand même. Lire la suite

Vide

Le test est négatif. Le taux était à 8, donc pas assez à J12. Peut-être y a-t-il eu une accroche, peut-être pas.

A chaque fois, c’est la même chose : je ressens un vide tellement tellement grand. Et à chaque fois j’ai l’impression qu’il se creuse un peu plus.

Edit du 7/10 soit 48h après : j’ai quand même refais le test à J14 « au cas où » comment vous dites. Cette fois il est bien négatif.

Impitoyable attente

Voilà une semaine tout juste que nos deux mininous ont été implantés en moi. Y sont-ils encore ? Ont-ils réussi à se fixer ? Etaient-ils assez forts pour réussir l’accroche ? Mon endomètre était-il assez épais ? La vascularisation de mon utérus est-elle assez bonne pour les y aider, le cas échéant ? A toutes ces questions il est impossible à quiquonque de répondre. Lire la suite

L’angoisse de la ponction blanche

Demain, c’est le jour du dosage et de l’écho de contrôle. Je suis stressée. Légèrement plus que d’habitude je l’avoue. Je ne suis pourtant pas novice puisque c’est ma douzième stimulation sous contrôle de ce type. Mais cette fois-ci,  le choc de la ponction blanche de mai refait surface.

Je sais que cela arrive régulièrement, même aux femmes fertiles, mais elles, elles ne s’en rendent pas compte. Je sais que ce n’est pas forcément la résultante de mon insuffisance ovarienne et le fait de mes ovaires paresseux plus susceptibles de produire des follicules de mauvaise qualité. Je sais que même les femmes en situation d’infertilité inexpliquée, OPQ, endométriose ou autres ont parfois subi cette terrible impasse. Il n’empêche. Lire la suite

Y croire

Entre apaisement et désespoir, entre confiance et crainte,  j’oscille pas mal ces dernières semaines. Nouvel été sans bébé ni grossesse, nouvel été avec clomid et ses bouffées de chaleur. Nouvelle échéance : septembre et la tentative de FIV 2. L’année dernière l’objectif de septembre c’était la IAC1. En un an, nous avons tenté 6IAC et une FIV. Ce qui est sûr, c’est que dans un an nous aurons sans doute terminé notre parcours PMA, qu’il se conclut de manière positive ou négative.

Lire la suite

Ras-le-bol

Il y a des jours qui se suivent et ne se ressemblent pas, vraiment pas. Dans mon dernier post j’étais plutôt apaisée, ça fait du bien d’être dans cet état. Là, je replonge. Il faut dire que ma journée a été super chiante.

Pour commencer, un mail que je reçois au bureau du mari d’une de mes anciennes collègues qui explique combien il nage dans le bonheur depuis la récente naissance de leur enfant avec, je vous le donne en mille, plusieurs photos du nourrisson en pièces-jointes. Lire la suite

Des nouvelles de SuperDoc

Elle est arrivée hier, l’ordonnance de SuperDoc, comme d’habitude par la poste. Mais cette fois pas de gonal 300 UI à partir de J2, ni d’écho à J8. SuperDoc met mes ovaires en vacances pour cet été mais souhaite qu’ils continuent à bosser un minimum pour préparer la stimulation de septembre. Il m’a donc prescrit du Clomid et de la DHEA sur 2 mois « afin d’espérer une meilleure réponse ovarienne avant que nous débutions une stimulation pour FIV en septembre », m’écrit-il. Je sens bien qu’il tente le tout pour le tout, SuperDoc.

Lire la suite