On a marché sur la lune

2013-07-15 14.48.55Que le temps passe vite en apesanteur ! Un tsunami de bonheur depuis que mes bébés sont enfin réunis, qui fait que j’ai difficilement eu une minute à moi pour venir vous le raconter. Bébé a rejoint sa sœur à la maison 5 jours plus tard, le 21 juin. Lorsqu’il est arrivé, lorsque je l’ai pris dans mes bras puis l’ai posé à côté de sa sœur, je n’ai pas réussi à contrôler le flot de larmes qui sortait de mon corps. Je suis restée là, à pleurer, pleurer devant mes deux merveilles, et dans les bras d’Amour. Enfin, des larmes de joie. Enfin, des perles de bonheur. Après déjà 2 ans de galères, j’avais entamé mon blog le 3 avril 2011 sur une étoile mystérieuse. Je le parachève aujourd’hui, alors que je marche sur la lune.

Incommensurable. Impensable. Fabuleux. Prodigieux. Mon amour pour mes bébés. Je tendais à l’imaginer pendant le long et douloureux combat, elle est devenue un peu plus nette lors de la grossesse, mais j’étais très loin de concevoir l’intensité féroce de l’amour que je leur porte, d’autant plus maintenant qu’ils sont bel et bien là. Chaque jour est un émerveillement : un sourire, une mimique, un bâillement, et je fonds. Chaque jour les voit davantage s’éveiller et me voit encore plus les dévorer de bisous. Comme si je leur déversais aujourd’hui tout l’amour, la passion, la tendresse dont j’ai été bannie pendant toute ces années.  La sensation de vivre une expérience extraordinaire, unique, exclusive. Le plaisir de voir cette même jouissance dans les yeux d’Amour, enfin papa, papa-câlins, papa-bisous, papa-tout doux, papa-clown. Je mesure ma chance à chaque étape franchie : première sortie en poussette double, première balade en porte-bébés, premiers plaisirs à faire enfiler des petites tenues d’été, énormes satisfactions à voir chaque jour leur entrain à boire leur lait, leurs biberons filer en un éclair, leurs poids augmenter sur la balance pédiatrique. Ils ont chacun rapidement atteint une taille et un poids de naissance, puis les ont dépassé.

Je brûlais de devenir maman. A part entière. Depuis leur naissance et pendant des semaines, le seul moment qui m’apportait ce sentiment était devant la porte d’entrée de la réa puis de la néonat, lorsque je disais à l’interphone « bonjour, je suis la maman de Bébé et Bébée… », afin qu’on me laisse entrer. L’hospitalisation à domicile a été une autre période particulière, chez nous mais pas encore vraiment à nous. Elle s’est terminée le 5 juillet. Ce dispositif nous a bien rassurés au départ, mais nous étions ravis de le voir s’achever. Le dernier jour, j’ai même pris Bébé des bras de la puéricultrice qui s’attardait un peu en le gardant dans son cou…

Pourtant, je n’ai pas encore fait le deuil de ma grossesse. La plaie ouverte par mon accouchement en urgence n’est pas encore totalement refermée. Je refais souvent – sans cesse, dirait Amour – le scénario : et s’ils avaient fait comme ci, attendu ça… J’ai dû descendre de mon astre et atterrir il y a quelques jours à l’hôpital, puisque j’y avais rendez-vous pour un bilan post-pré éclampsie. Je n’y étais pas retournée depuis 5 semaines, alors qu’il m’était devenu quotidien et si familier durant des mois. Cette visite a fait remonter mes déchirures, mes bébés si petits, mes bébés dans des boîtes, mes bébés intubés, mes bébés engloutis par les fils, mes bébés si fragiles, mes bébés si distants de moi. Il a fallu reparler de la césarienne en urgence, de la soi-disant cassure de la courbe de croissance qui, associée au taux élevé de protéinurie, a provoqué la décision d’intervenir, alors que mes bébés continuaient en fait de bien grandir au regard de leurs poids à la naissance. Nous aurions peut-être pu aller jusqu’à 32 semaines, éviter la réa et l’intubation, les garder davantage en moi, leur donner davantage tout ce dont ils avaient besoin…

J’ai parfois l’impression de ne pas avoir été enceinte tellement ma grossesse n’a duré qu’un instant. Je l’ai attendue 4 ans et n’ai pu me sentir enceinte qu’un peu plus de 3 mois et demi (il n’est pas possible de profiter des 3 premiers mois lorsqu’on a été PMette et surtout lorsque des saignements intempestifs viennent pimenter ces 12 semaines). J’ai de nouveau pleuré, avec la médecin, dans l’hôpital, en sortant de l’hôpital. Il fallait que cela sorte.

2013-07-30 18.39.00Puis j’ai repris ma fusée lunaire, et arrivée là-haut, je me suis empressée de prendre mes bébés dans mes bras, de les câliner, de les respirer, de les contempler. Ce sont maintenant la cicatrice de ma césarienne et leurs nombrils tout neufs qui nous lient charnellement, et pour toujours.

Je mesure ma chance. Je pense à vous, à celles qui m’ont succédée sur le quai, à celles qui étaient à mes côtés et qui y sont encore, à celles qui, comme moi, ont fini par le prendre ce foutu train. J’ai tellement eu besoin de ce blog durant tout ce temps, d’écrire mes étapes, de partager mes angoisses, mes espoirs et mes désespoirs. J’ai tellement eu besoin de vous, de votre soutien indéfectible, vous, mes copinautes de galère, sans visages mais avec un cœur énorme. Je reste et resterai à vos côtés. Merci aussi aux dizaines de lectrices de l’ombre qui, par des mails aussi pudiques que touchants, m’ont exprimé leur soutien mais aussi leur reconnaissance, de ne pas se sentir seules, de se reconnaître dans mes ressentis, dans mes douleurs, dans mes épreuves.

Je continuerai sans doute à écrire sur la PMA, sur l’hypocrisie et l’énorme mascarade que constitue le système français, sur les moyens d’agir et les solutions à apporter, mais plutôt sur le site du Collectif BAMP que je vous invite à rejoindre et qui, bien que tout jeune, tend à être de plus en plus reconnu dans le paysage, comme en témoigne cet édifiant article dans l’Express : « Couples infertiles: ce qu’on ne leur dit pas ». Bravo et merci à notre chère Irouwen.

Quant à mon bonheur avec mes bébés, mes délices de les voir grandir, s’épanouir, franchir chaque étape de leurs vies, ensemble ou pas, je l’écrirai, oui sûrement, mais pour eux et Amour, dans l’intimité de notre vie à tous les quatre.

Ainsi se termine l’histoire de Dans la lueur de la vie.

Aujourd’hui mes Amours ne sont plus lueurs mais Vies.

Publicités

49 réflexions sur “On a marché sur la lune

  1. J’adore les histoires qui se terminent bien et la tienne est merveilleusement émouvante. De gros bisous à tes 2 bouts de chou.
    Pour ma part, je te remercie infiniment d’avoir partagé sur ton blog, ça a été d’un soutien infini. Je suis allée à Iakentro hyper zen grâce à toi et… moi aussi, ça a marché 😉 Je n’ai pas bouclé le premier trimestre encore, je vis en suspens comme tu le dis si bien, guettant la moindre anomalie et m’attendant au pire chaque jour mais nous sommes déjà à une éTape jamais franchie auparavant. Je le confirme à toutes celles qui hésitent encore sur le choix de leur clinique, vraiment chez Iakentro, malgré le nombre de dossiers traités, on a l’impression d4être unique, super accueil et énorme professionnalisme qui contraste avec l’arrogance de nos grands spécialistes français (soit-disant!) – et je pourrais écrire une encyclopédie sur le sujet!
    Courage à toutes celles qui ne sont qu’au début du chemin et merci encore à ces blogs, comme celui de Danslaluerdelavie qui nous aident à tenir.

    • Merci à toi Nathalie, ton message me touche beaucoup. Je suis heureuse que mon blog ait pu t’aider et que cela ait fonctionné pour toi aussi! Car le parcours est tellement difficile. Je te souhaite le meilleur pour les mois à venir ! Profite bien surtout.

  2. Que d’émotions, quelle belle nouvelle, ce blog qui se clot avec tant d’espoir donné, d’amour et de vie ! Tu es l’une des premières que j’ai lu, de celles qui m’ont fait ouvrir mes pages caramels… alors Merci ! Merci pour tout ce que tu nous a donné, a partagé, et vivez heureux ! Des bises

  3. J’attendais impatiemment de lire que bébé et bébée étaient réunis. C’est un billet magnifique, qui m’a beaucoup touchée. Je suis très heureuse pour vous et me réjouis de vivre ces moments que tu décris si bien. Merci pour ton partage et bonne continuation !

  4. Je suis toute emue….. et ne sais trop quoi dire si ce n’est : PROFITE A FOND !!!!! Pleins de bisous à la jolie famille et bcp de bonheur !!!!

  5. Ah Lueur, tu vas me manquer. Et en même temps, je comprend ton envie de tourner la page et d’aller vers un ailleurs. je vous souhaite plein de belles choses. Biz

  6. J’ai lu ton blog en petit sous-marins et je tiens à te remercier de tes écrits remplis d’émotion. Ton parcours est source d’espoir et je te remercie de l’avoir partagé.
    Bonne continuation sur la lune!

  7. Je crois que tu as trouvé le bon mot : marcher sur la lune, atteindre les étoiles. Avec nos bébés dans les bras.
    Je sais la chance que nous avons des avoirs. Et ces blogs que nous avons ouverts, qui nous ont tellement apporté lors de moments difficiles.
    C’est une telle joie de lire le bonheur d’une Pmette ! C’est le début d’un grand bonheur pour vous..
    Je t’embrasse…

  8. Je me revois dans ton post, quelques mois en arrière : contempler mes deux tous petits bébés dans leur chambre, et pleurer, pleurer, pleurer parce que ça y est, c’est ça, on y est. C’est effectivement incroyable. Et la bonne nouvelle, c’est que plus le temps passe, plus ils grandissent, plus c’est fort… Alors au revoir, je vous souhaite de très très beaux moments en famille et je suis partante pour une rencontre inter-jumeaux en IDF si jamais… 😉 plein de bises !!!

  9. Ton post est très émouvant et tu sembles si heureuse et tellement pleine d’amour. Merci de nous donner, à nous, celles qui sommes encore à quai, peut être pour toujours, une petite lueur d’espoir, que la fusée du bonheur puisse exister quand on est PMette. Si seulement… Profitez bien de cette jolie vie à 4 tant attendue. Apo

  10. J’en pleure de joie. Belle et heureuse vie de famille à vous 4 !! Et donne nous des nouvelles de temps en temps, au moins par mail. Je vous embrasse.

    • Ah ma Lily, je ne vais pas te laisser tomber comme ça! C’est ton blog qui m’a fait entrer dans la blogosphère. Je continue bien sûr à te suivre et j’espère que tout se passera bien pour toi. Il faudra qu’on prévoit une rencontre inter-jumeaux lorsque les tiens seront nés ! je t’embrasse aussi

    • Avec grand plaisir pour la rencontre inter-jumeaux. Rien que d’y penser, j’ai les larmes aux yeux ! Bisous et profitez de chaque instant

  11. Merci – mille mercis !!! – pour ce dernier magnifique billet. J’en suis encore toute retournée. Voilà plus d’un an que je vous lis et, pour moi qui me suis souvent sentie seule dans ce long parcours, ce fut comme… une lueur dans la vie. A quelques semaines d’un premier DO en Espagne, je me prends désormais à espérer très très fort… Un peu grâce à vous ! Vos mots résonnent d’autant plus en moi qu’il m’a fallu du temps pour accepter l’idée du don. Mais aujourd’hui, à vous lire, je SAIS que l’aventure en vaut la peine et que le bonheur est là. Tout près…
    Je vous embrasse,
    Alice

  12. Bonjour,

    J’ai la gorge nouée après la lecture de ton dernier billet.
    Je n’ai pas osé te dire que mes princesses étaient nées a 37 semaines avec une maman en pré éclampsie et une protéinurie a 11. Déclenchement qui a duré 12h et s’est terminé en césarienne. Je crois que qd on est PMette on n’a droit qu’à des issues compliquées. Ma première princesse est née sans problème mais ma seconde princesse a du être ventilée car sa poche s’est tournée qd on a sorti sa sœur et elle a avalé du liquide amniotique.
    J’ai accouché le 7 juin et suis rentrée avec mes puces le 14 juin. Je m’en sors plutôt bien qd même car mes puces vont très bien.
    J’ai adoré suivre ton blog et espère lire qq articles a l’occasion.
    Profites bien de tes amours.
    À bientôt.

    • je suis heureuse d’avoir de tes nouvelles et de lire qu’elles sont si bonnes!
      Bravo et bienvenue à tes deux petites poupées! profite bien toi aussi! bises

  13. Au revoir Lueur… Je te souhaite beaucoup de bonheur auprès de ta famille.
    Même si je ne commente pas beaucoup j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt ton récit.
    Je ne pense pas que tu t’en souviennes mais nous avons fait notre 1ère FIVdo en même
    temps, la mienne n’avait pas réussi, puis mon TECdo 3 mois après a marché et aujourd’hui j’attends un petit garçon alors tu peux comprendre combien tes messages m’ont touchée, émue aux larmes. Merci.
    Je t’embrasse…

  14. Snif snif snif… beaucoup d’émotions en te lisant. Je vous souhaite à tous les 4 le meilleur, et, tu vas voir, chaque jour avec des jumeaux apporte son lot d’émerveillement supplémentaire.

  15. Je suis toute émue par ton poste et par ton parcours, des petites nouvelles en PMA comme moi arrive, je vais te lire et te relire quand j’aurais des coups de mou dans mon parcours FIV Do et me dire que tout est possible. Ton histoire est belle, profite de tes bébés et de la vie tout simplement ! Merci, énorme merci d’avoir partagé ton histoire et j’espère que dans quelque temps, je pourrais écrire la même fin à ma propre histoire. Je t’embrasse.

  16. Particulièrement touchée par ce billet (que je viens de lire à mon homme…).
    Merci ma lueur. Pour tout…
    J’espère que nous nous reverrons bientôt, que tu me présenteras tes bébés d’amour.
    Belle vie. Je t’embrasse aussi fort que je pense à toi.

    • Avec plaisir Lulu. J’achève mon blog mais je continuerai bien sûr de te suivre et de te soutenir jusqu’au bout. Je t’embrasse bien fort ma belle, courage, le bonheur est au bout du chemin

  17. Toujours aussi émouvante ma Lueur… Je vous souhaite une belle vie, à toi, à ton homme et à tes bébés, j’ai un pincement au coeur de te voir « t’envoler », mais je comprends aussi ce besoin d’intimité. De garder dans votre jardin secret ce bonheur qui n’est qu’à vous 4. Tes mots plein de douceur vont me manquer… La photo illustre bien ton billet, les deux trésors que tu serres fort contre toi et la chanson est comme toi, douce avec un brin de mélancolie. Sois heureuse ma Lueur ! je t’embrasse fort !

    • Lolo tu m’émeus profondément… Je continuerai de te suivre bien sûr, j’espère tant que ce nouveau don soit le bon pour toi! je t’embrasse tout aussi fort!

  18. Ton dernier est tres emouvant et si beau…
    Je te souhaite de reste sur la lune pour toujours. Merci pour ton temoignage, que j’ai longtemps lu dans l’ombre…

  19. Merci mille fois pour ton témoignage. Tu fais partie de celles dont le blog m’a permis de garder la tête hors de l’eau quand j’allais de déception en déception. Si j’avais dû compter sur les médecins pour prendre mes décisions et avancer, je n’en serais pas encore sortie! Suis trop contente de lire que bébé et bébée sont maintenant réunis et je vous souhaite à tous les quatre un incommensurable bonheur.

  20. Je vous ai lue depuis le début de ma grossesse, en août 2011, tombée sur votre blog par hasard, de blog en blog. J’ai vécu votre positif comme une joie, sans pour autant vous connaître…
    Je comprends très bien votre désir de tourner cette page du net, et de vous laisser vivre sans vous exposer. Je vous souhaite, à vous, à vous 4, une belle et lumineuse route, emplie de joie et protégée des écueils 🙂

  21. Merci merci merci…
    je crois que tu as été un des premier blog sur lequel je suis tombé suite a mon diagnostic d’iop, et ca ma fait tellement de bien de ne pas me sentir seule…
    Merci danslalueur…
    J’attendais avec impatience ce billet…
    comme toi je suis jeune maman grâce au don et tes mots résonne en moi si fort…
    Je te souhaite le meilleur avec tes bébés…
    Je me doutais que tu aurais la pudeur et l’intelligence de garder votre quotidien de vie a 4 pour toi, pour vous…
    Merci merci encore
    Je tembrasse

  22. Je suis tellement émue en te lisant… J’attends tant ce moment que j’ai parfois peur qu’il ne soit pas aussi magique que je me l’imagine. Et quand je te lis, je me dis que non, que c’est exactement ce que je rêve de vivre, et que oui, c’est magique. Si seulement… Ta photo est magnifique, on sent toute cette force aimante, animale, si puissante, qui te relie à tes petits. Profite de tous ces petits moments et un grand merci de l’avoir partagé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s