De la gémellité

mystère des jumeauxJ’ai toujours voulu avoir des jumeaux, aussi loin que je me souvienne. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. J’ai toujours trouvé cette idée vraiment plaisante, deux petits bouts de chou qui arrivent en même temps, même stade, mêmes rires, une complicité hors du commun.

J’ai grandi aux côtés de ma copine S., chaque jour émerveillée de sa complicité avec son jumeau, un de mes meilleurs amis aussi. Ce n’était pas une complicité que j’enviais pour moi-même, non, car celle que j’avais avec mes sœurs me contentait amplement même si nous étions d’âges différents, mais plutôt une complicité que j’avais envie, plus tard, d’apprécier avec délice dès son origine, à sa source. De faire naître.

Ma rencontre avec Amour fut une évidence. Très tôt s’est formée entre nous une gémellité amoureuse. Etre avec lui me procure une sensation de réconfort, de sécurité. Il est ma vie, ma respiration. Nous avons souvent les mêmes pensées et idées sur les choses. J’aime sentir sa présence comme une autre partie de moi, sa peau comme un prolongement de la mienne, ses réflexions intellectuelles entremêlées aux miennes. Il lit en moi comme dans un livre ouvert, pose un diagnostic toujours pertinent sur mes peurs et mes angoisses… lorsqu’il n’a pas les mêmes ! Je pense que même aux moments les plus périlleux et éprouvants de notre parcours PMA, notre couple est resté soudé – non sans moments difficiles, je me souviens qu’après la fausse couche il nous a fallu au moins 4 ou 5 heures de marche sur les falaises d’Etretat pour réussir à nous confier nos souffrances mutuelles – mais gardant toujours en tête l’origine de notre combat, notre amour.

L’entrée en PMA m’a vite fait oublier mon rêve de filiation gémellaire. Réussir à avoir un bébé, cela aurait déjà été une sacrée victoire. Avec mon insuffisance ovarienne sévère, avoir des jumeaux était totalement impensable. Alors lorsqu’après avoir passé l’hystéroscopie, le grand ponte qui a inventé la technique m’a sorti « votre utérus est grand, parfait pour des jumeaux! », j’aurais pu la lui faire avaler sa sonde vidéo !

Aujourd’hui, j’ai le bonheur de les sentir grandir en moi, chacun à sa façon. Ils ne bougent jamais en même temps, toujours l’un après l’autre. Quelquefois je ressens leurs jeux, plutôt la nuit, comme une sorte de ping-pong dans leurs mouvements, un coup de la jumelle de droite auquel succède immédiatement un coup du jumeau de gauche, et vice-versa. Amour aime poser sa tête sur mon ventre et écouter les mouvements, les bruits d’eau, de bulles, et ressentir les petits coups de chacun sur sa joue, jusqu’ici nets et francs de Bébé, et plus légers de Bébée.

Bien sûr que cette grossesse gémellaire me procure quelques angoisses : la prématurité, l’affolement lorsque j’en sens un bouger moins que l’autre. C’est par exemple le cas depuis plusieurs jours : alors que Bébée se faisait jusqu’ici plus discrète, elle se manifeste à mon grand plaisir beaucoup plus nettement, mais c’est maintenant Bébé que je ne ressens plus autant, lui qui était jusque-là beaucoup plus vif que sa sœur. Alors je m’inquiètes. A l’haptonomie hier, la sage-femme a vérifié les deux petits cœurs, qui galopent bien. Cela ne m’a soulagée que quelques heures. Vivement l’écho de mardi matin.

J’ai peur de l’après aussi : comment ferai-je si les deux bébés pleurent en même temps et que je suis seule pour m’en occuper ? J’ai peur aussi de ne pas assez donner de temps et d’attention à chacun, devant aussi donner à l’autre et parfois simultanément.

Mais c’est une grande aventure que je n’échangerais pour rien au monde !

Publicités

14 réflexions sur “De la gémellité

  1. Je suis arrivée ici en passant par les 9 mois et des brouettes de Lily, j’ai lu, j’ai été touchée alors j’ai lu encore plus…et j’ai été touchée encore plus ! Mon frère est mon frère jumeaux et c’est le premier plus beaux cadeau que la vie m’ait offerte, mon amie d’enfance elle s’appelle aussi avec un S, elle n’a pas eu d’enfant et je crois ne pas me tromper en écrivant ici que c’est avec ma première grossesse et la naissance de ma fille qu’un truc s’est abimé et pourtant je sais que l’on s’aime vraiment beaucoup encore…voilà c’est tout et c’est beaucoup, alors pour toi, ton amoureux et vos jumeaux des pensées positives d’une inconnue sincère 😉

  2. Moi je n’ai jamais pensé à avoir des jumeaux avant d’entrer en CECOS. Depuis je me dis que j’aimerais beaucoup avoir des jumeaux. Tout simplement parce que dans notre parcours je suis consciente que si j’arrive à avoir une grossesse ce sera déjà un miracle et qu’un miracle par définition ne se reproduit jamais 2 fois. Du coup, pour que mon bébé ne soit pas seul(e) j’aimerais bien en avoir 2 d’un coup. C’est un peu égoïste ce sentiment car c’est aussi en partie pour éviter de souffrir si j’ai 1 enfant et que nous ne pouvons pas en avoir un 2ème. La culpabilité de ne pas pouvoir lui donner un frère et une soeur, la douleur de se dire que je n’en aurais qu’un.

  3. J’ai toujours rêvé de jumeaux, jusqu’à ce que comme toi je me retrouve confrontée à l’infertilité, et comble de chance au terme de mon parcours je suis maman de deux jumelles de 4 mois et demi! Il ne faut pas t’en faire pour leur arrivée, tu sauras t’y prendre je n’ai aucun doute là-dessus! Le plus difficile en général c’est le soir alors si le papa est là vous êtes deux. J’avais eu beaucoup de temps (arrêt de plusieurs mois avant leur arrivée) pour tout préparer, la seule chose à laquelle je n’avais pas pensé et qui nous a grandement facilité la vie quand elles ont eu un peu plus d’un mois c’est les écharpes de portage. On nous a prêté deux sling (très simple à mettre avec un anneau de serrage donc pas de nœuds compliqués) et nos soirées sont redevenues vivables!
    Pour le reste, fais-toi confiance, et surtout fais-leur confiance, c’est le meilleur cadeau que tu puisses leur faire!

  4. Je suis d’accord avec toi.c’est une aventure angoissante mais je ne l’échangerais pour rien au monde non plus. Bisous

  5. Quand j’étais gosse j’étais très attirée par la gemellité moi aussi. Maintenant je dirais qu’une grossesse gemellaire me ferait flipper mais bon… Je suis du genre à flipper pour tout. Ce qui est beau dans ton parcours c’est que tu as fait la nique à DNLP de façon magistrale : tu es enceinte et tu as ce que tut voulais (des jumeaux).
    Biz

  6. Tu as raison, ça doit être une aventure incroyable. Moi j’aurais énormément flippé. D’abord parce que mes grossesses ont été stressantes (alors avec 2 p’tits bouts en même temps..) et aussi pour l’après. Comme toi, j’aurais eu des appréhensions… J’espère que tu auras du monde pour t’aider, des épaules sur qui te reposer car ce sera sûrement dur (et tu le sais)… mais tu y arriveras. Un seul regard sur tes amours, un seul de leur sourire te redonnera du courage…
    Ca doit être fantastique de voir évoluer des jumeaux. Tu décris tellement bien cette grossesse particulière. Profite de chaque instant…Bises

  7. Très bel article.
    Mes jumeaux nés de nos FIV sont aussi notre bonheur.
    Tout ira bien, une fois qu’ils seront là, tu verras. Comme on dit ça vient naturellement.
    La gestion de 2 enfants c’est dur les premiers mois, mais ton mari semble très présent. C’est important. Ensuite c’est du gâteau et surtout beaucoup beaucoup de bonheur.
    Le lien qu’ils créent est fabuleux, impalpable.
    Bonne grossesse, continue de profiter, photographier, filmer, et aimer.

  8. Bonjour,

    je lis ton blog depuis quelques mois… quel joie et merci de l’espoir que tu nous donne. Tout comme toi, je viens de terminer mon parcour pma en France… je suis dans l’attente d’une date pour une fiv do a l’étranger… j’ai tellement hâte ! et puis je rêve aussi d’attendre des jumeaux !!!!

    Je te souhaite une belle fin de grossesse… profites en bien !!!!

    Bise

    C.

  9. J’ai beaucoup pensé à la gemellité moi aussi, d’une part parce que j’avais un jumeau (qui comme melan’s plus haut a arrété sa croissance avant 3 mois) et d’autre part parce que la FIV augmente nos chances. Il y a des jumeaux dans ma famille et c’est vrai que si les débuts sont éprouvants, c’est une richesse.
    Toutes tes craintes seront balayées à la naissance j’en suis sure … contente de voir que tout va bien pour vous …

  10. Coucou,
    C’est marrant car à chaque lecture de tes billets je me dis que si j’avais fais un blog moi aussi, on aurait rigolé car nos récits se seraient beaucoup ressemblés!!!
    Il m’arrive aussi de sentir un bébé bouger moins que l’autre mais je me dis que ce sont de jumeaux dizygotes, donc différents et que c’est pour ça qu’ils ne bougent pas de la même façon!
    Pour ce qui est des inquiétudes face à leur arrivée je suis un peu plus sereine car ma sœur aînée à eu des jumeaux aussi, par FIV aussi, donc c’était des bébés très attendus et finalement on se rend compte qu’on leur consacre autant de temps, autant d’amour à l’un comme à l’autre et cela se fait très naturellement!
    Moi aussi je rêvais d’avoir des jumeaux mais c’est aussi parce qu’il y avait un autre embryon dans le ventre de ma mère en même temps que moi mais malheureusement elle l’a perdu avant trois mois de grossesse. Je pense que ça m’a manqué à un moment de ma vie!
    À bientôt.

  11. J’ai aussi toujours rêvée de jumeaux…
    Quand ils seront là, les questions que tu te poses trouveront naturellement des réponses, je n’en doute pas.
    Bises

  12. Tu seras la meilleure des mamans. C’est certain. Quel bonheur des jumeaux ! Deux fois plus de câlins et de tendresse…

  13. Lueur, avec un tel désir de bien faire, tu trouveras des solutions.
    Mais je pense quand même qu’il ne faut pas être seule, les premiers temps. Déjà parce que tu es fatiguée (grossesse, accouchement, retournement émotionnels +++, bébés à nourrir toutes les 3-4heures). DOnc il faut que des gens soient là pour soit t’aider pour le quotidien (te faire à manger, te faire le ménage, les courses) pour que toi tu n’ai qu’à t’occuper de tes petits.
    Et quelqu’un aussi pour t’aider à porter les deux bébés qui peuvent effectivement avoir besoin de chaleur humaine en même temps. Si le papa veut être là pendant le premier mois c’est idéal (voir plus) (18 jours de congés paternité pour des jumeaux, puis des congés, cela permet de débuter dans de bonnes conditions.
    Mais tout ça est tellement bon, tellement grand, tu vas trouver tes solutions, pour vous, pour toi, pour eux.
    Cela donne vraiment envie de recommencer……………………

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s