Mal au coeur

Voilà, la PMA « classique » c’est terminé pour nous. SuperDoc nous l’a signifié d’entrée de jeu : ma FSH est trop élevée pour espérer un résultat positif pour une 5ème FIV, qui ne serait qui plus est pas remboursée par la Sécu. Mieux vaut ne pas davantage s’acharner et devoir endurer encore plus de souffrance.

« Si vous insistez, nous la ferons, mais je ne crois pas à nos chances. Votre cerveau envoie davantage de FSH car vos ovaires ne répondent pas, s’ils ne répondent pas à votre FSH naturelle, ils ne vont pas davantage répondre à la FSH contenue dans le Gonal ». SuperDoc a toujours été juste dans l’évaluation de notre situation, ni trop optimiste ni trop pessimiste. Dès le début avec mes taux, je savais que ce ne serait pas n’importe quel médecin qui accepterait de nous prendre en charge. A chaque fois nous nous sommes laissés guider par sa sagesse, et là encore je pense que c’est la meilleure solution.

Comme j’avais apporté tous les papiers, SuperDoc s’est attelé à nous faire toutes les ordonnances pour constituer le dossier pour le don d’ovocytes. Il m’a déjà prescrit tous les médicaments à prendre juste avant le transfert et juste après. Dans ma tête je suis déjà passée à cette nouvelle aventure. En le regardant remplir ses ordonnances je me réjouissais déjà de mon été sans hormones, le premier depuis 3 ans, sans bouffées de chaleur, sans fatigue artificielle, sans nausées, sans ventre énorme à supporter, sans « calculette-à-câlins », bref en totale liberté.

Je sais que ce qui nous attend ne sera cependant pas une partie de plaisir, je sais que supporter un échec en don doit être immensément plus douloureux qu’en FIV classique. Mais c’est une nouvelle aventure, un nouvel espoir. Et puis fini les piqûres de Gonal chaque jour à 7 heures du mat’, la peur de ne pas avoir assez de produit, d’oublier de faire ma piqûre, ou au contraire de trop y penser, les maux de tête, les échos angoissantes à scruter les follicules, les remarques désobligeantes des radiologues, des biologistes…

Un léger sourire s’apprêtait à se dessiner sur mon visage lorsque je me suis tournée vers Amour. Son visage s’était totalement déconfit. Malgré mes taux, il était resté accroché à l’éventualité de cette FIV5, même s’il a  rapidement été persuadé par les arguments de SuperDoc. « Il va falloir faire un nouveau travail », m’a-t-il juste dit, « sur ce que sera cet enfant ». C’est là que Madame Culpabilité m’est retombée dessus. La plupart du temps j’arrive à la chasser à coups de pied dans les fesses mais cette fois elle a réussi à me posséder tout entière. C’est à cause de moi qu’Amour ne peut pas avoir un enfant « comme tout le monde », fusion de lui-même et de celle qu’il aime. C’est à cause de moi qu’il souffre tant, et qu’à 38 ans il n’a pas encore d’enfant.

Plus de Gonal, plus de Clomid, pourtant j’ai très mal au coeur.

Publicités

24 réflexions sur “Mal au coeur

  1. un nouveau chemin, de nouveaux espoirs ….
    quand je vois les amies pmettes qui sont passées par les fiv france
    puis sont en fiv do et
    tiennent leur petit bout dans leur bras, je me dis que ce chemin est plein d’espoirS
    bizzz de courage

  2. c’est une belle decision. une decision d’amour, une decision qui coupe , qui tranche, pour donner, et prolonger.
    tu sais , ici aussi cette salope de culpabilité tourne.. je me dis que je n’ai pas reussi à palier à nos soucis , et que si j y etais parvenue , mr aurait bientot un enfant de lui..
    mais , notre chemin de vie est different..
    alors, ton amour sait dejà , quel renoncement c’est pour toi, et quelle preuve d’amour c’est pour lui..
    et puis la parentalité n’est pas biologique…hoo non!!

    courage et bravo pour cette porte ouverte vers votre avenir…

    bises

  3. Ta réponse à Barbidou sur ce que ton médecin pense de la possibilité (ou non possibilité plutôt !) d’une grossesse avec une FSH à 22 fait écho chez moi car comme tu sais, je suis logée à la même enseigne que toi niveau IO. Je ne sais pas quoi penser… C’est si triste. Le pire, c’est qu’il doit dire vrai. C’est la tornade dans mon cerveau…

    • Ne perds pas espoir lulu. si SuperDoc nous incite à arrêter là c’est qu’en plus de la FSH élevée nous avons aussi et Surtout fait 7 IAC et 4 FIV.tu es loin d être au bout lulu.garde espoir,mais cela n empeche pas de réfléchir à d’autres solutions.evite de trop te comparer avec moi,on peut avoir les memes taux et que ça marche pour toi.il y a encore beaucoup de choses que les médecins ne savent pas.regarde Barbidou et Elmorme:avec 0,4 d’AMH elles sont tombées enceintes à FIV 1 ou 2..laisse toi cheminer.moi j ai tendance a avoir la poisse,toi non j espere

    • Je suis venue il y a un moment mais je n’ai pas trouvé les mots.
      Ca m’a fait mal de te lire car j’ai toujours souhaité et cru en l’happy end, persuadée qu’on botterait toutes les fesses à l’IO.
      Je me suis demandée pourquoi ça avait marché pour nous et je crois que plus que les taux, le hasard y est pour beaucoup.
      J’ai lu des témoignages sur internet d’IO tombées enceintes naturellement, c’est d’ailleurs le cas d’Annouchkaiette (blog « Nous n’abandonnerons jamais »). Je crois que dans l’absolu tout est possible mais comment avoir cette certitude que ça pourrait marcher -ou remarcher- un jour?
      Je crois que le cheminement vers le DO se fait petit à petit. En fréquentant l’association Maia, j’ai pu me familiariser avec.
      Ce qui me paraissait étrange et tortueux était devenu moins douloureux en échangeant avec celles qui avaient franchi le pas.
      Je crois que ça m’a fait un bien fou de me dire que je n’étais pas seule à devoir recourir au don.
      J’ai eu peur aussi, peur de rejeter l’enfant, de le considérer comme un corps étranger, peur que les gens se rendent compte qu’il ne me ressemble pas. J’ai pu en parler et exorciser mes peurs. Je crois que je n’étais pas encore prête, je venais tout juste d’apprendre mon IO.
      J’avais pourtant rêvé à l’époque que je tenais un bébé dans les bras, il était issu d’une fiv do, je le regardais pleine d’amour et je lui disais: « T’es pas mal du tout, toi »
      S’il avait fallu recourir au don pour être enceinte, j’aurai franchi le pas. Je crois cependant que je ne l’aurai jamais dit à l’enfant même si ça peut paraitre peu louable.
      Je crois qu’il faudra aussi du temps à ton homme pour faire ce cheminement mais tu n’as pas à te sentir coupable. Coupable de quoi? De cette foutue IO? Tu t’es battue jusqu’au bout!
      Une autre histoire va s’écrire pleine d’amour à donner et à recevoir.

      (j’espère ne pas avoir été maladroite dans ce commentaire)

      Je t’embrasse,

      N’hésite pas à frapper aux portes de Maia.

  4. Un autre chemin mais surtout un nouvel espoir. Repose toi bien pour amorcer cette nouvelle phase le plus sereinement possible. Réfléchir à ce que sera cet enfant: en enfant aimé et désiré tout simplement non ? Ce nouveau chemin, je crois, peut vous apporter ce que vous souhaitez. tu es bien entourée par ton médecin et même si cela peut prendre un peu de temps, cela devrait pouvoir te mener vers ce que tu veux. Alors profite de cet été différent avant peut-être une vraie nouvelle vie l’été prochain ! Bises Apo

  5. Ma lueur, j’ai lu ton billet hier soir avant de me coucher. Compte tenu de ma sensibilité du moment, j’ai craqué…
    Je l’ai fait lire à mon homme. Il a aussi été très ému. Nous nous sommes serrés forts l’un contre l’autre… Un peu comme si nous avions compris que nos espoirs étaient vains et que nous aurions aussi sans doute à passer par le DO (nous en avons déjà parlé avec gygyamp… elle nous avait dit que vu mon IO, c’était la prochaine étape pour nous).
    Je ne sombre pas dans le misérabilisme, je dis juste que vos difficultés nous renvoient aux nôtres mais nous aident à y voir plus clair, sur le long terme… Je ne sais pas si je suis très claire. Sans doute que non. Il faudrait que je développe cela dans un prochain billet…
    Ton témoignage me touche d’autant plus que nos taux sont équivalents (FSH à 22 et AMH à 0.7… et encore, si ça se trouve, ça a empiré depuis ma dernière pds…).
    Ton parcours est douloureux et vos difficultés m’aident à me poser les bonnes questions et à ne pas me faire d’illusions ou me donner de faux espoirs.
    Je ressens et comprends toute la tristesse en toi, mais je vois aussi et surtout que l’espoir d’être maman avec le DO est possible.
    Tu as bien avancé dans ta réflexion et je suis admirative. Je te souhaite d’y parvenir le plus vite possible et avec le plus de douceur possible car mer** put***, vous l’avez tellement mérité !
    Même virtuellement, je t’embrasse bien fort… et te dis merci.

    • Ma Lulu ton commentaire me touche d’autant plus que je sais que tu traverses une phase de découragement. Effectivement c’est une réflexion qu’il faut avoir, sur le après, si ça ne marche pas. Je dirais qu’il faut avoir cette réflexion dès qu’on rentre en PMA, qu’on ait de bonnes chances ou de mauvaises. Sinon vivre avec l’épée de damoclès du bébé PMA ou rien, c’est terrible, voire impossible à vivre. Mais c’est un cheminement, j’étais loin d’en être là après FIV1… D’autant que lorsqu’on a vécu une fausse couche, on a touché du doigt le rêve. Dans mon cas j’en modifie juste les modalités, mais le résultat sera le même. Repose toi Lulu, prends du temps, pour toi, ton homme, laisse les autres de côtés un temps. Pour ma part c’est comme cela que je fonctionne pour le moment. je t’embrasse fort

  6. Il a raison ce Doc: il faut que vous travailliez ensemble pour ce nouveau projet. Je crois que nos hommes s’accrochent à l’espoir que nous apporte la médecine, et sont déstabilisés quand ils comprennent que malheureusement cela ne fait pas tout. Soyez forts, et prenez ce nouveau chemin ensemble. Il n’y a qu’une chose à avoir en tête: l’OBJECTIF final de tout cela: un BEBE.
    Prends soin de toi pendant cet été « naturel ».

  7. Au moins Super doc y a mis les formes… Nos chemins sont parallèles… Je te souhaite le meilleur… Et comme je te comprends pour la culpabilité. Reprends des forces et repars vers ce nouveau combat… Bisous

  8. Bon sang .. je ne pensais pas que le taux d’AMH pouvait à ce point jouer.
    C’est un autre chemin qui vous attend, qui vous mènera au même but : la parentalité. Et tu vas bénéficier d’ovocytes de compétition qui vont améliorer grandement vos chances de succès.
    Certaines prennent l’autoroute, tout droit pour faire un enfant, d’autres prennent des chemins de traverse avec la PMA. Et ces chemins sont multiples.
    Je t’embrasse bien fort …

    • je crois que sur tous les plans, je suis habituée aux chemins de traverse! Là en l’occurence le problème vient moins de mon AMH (quand même très faible) que de la FSH beaucoup trop élevée. Pour SuperDoc une grossesse peut survenir avec un taux jusqu’à 16-17-18, mais 22 il n’en a jamais vu. Aller hop je mets mon clignotant et je pars sur l’autre chemin!

  9. Quelles émotions tu fais passer dans ton billet! La tristesse de la fin des FIVs, l’espoir des FIV-DO, la douleur de voir son Amour en souffrir.
    C’est vraiment une nouvelle étape, avec d’autres impacts, d’autres questionnements, mais aussi de très beaux espoirs à la clé, comme le montre l’histoire d’unjourmonbébéviendra, ou encore celle d’Irouwen.
    Je sais que c’est plus facile à dire qu’à ressentir, mais cette situation n’est PAS à cause de toi – tu n’es pas en cause; tu n’as jamais dans ta vie fait le choix de vivre ce que vous vivez, ni de le faire vivre à ton chéri. La preuve en est ce parcours du combattant que tu mènes à ses côtés depuis si longtemps.
    Bon courage pour le début de cette nouvelle étape.
    Bises

  10. Je suis vraiment navrée… On avait commencé à reflechir très fort au don d’ovocyte… J’avais même choisi la clinique. Et plus j’avancais plus je devinais que c’était encore un autre parcours, un autre deuil, un autre espoir… J’avais retenu une phrase de mon premier médecin pma: la grossesse fait l’enfant… Bisous

  11. Je connais cette culpabilité… se dire qu’il le « mérite » tellement ce bébé…
    on nous a annoncé il y a quelques mois la même chose…
    C’est une autre démarche, un autre chemin, mais un beau chemin puisqu’il commence par un acte beau et généreux: un don!

    Nous trouvons que le don d’ovocyte est un bel équilibre pour un couple, car ton Amour donne ses gènes et toi tu porteras votre bébé…
    et on nous la reconfirmé encore il y a peu de temps, des tas de choses sont transmises par la maman qui porte son bébé et encore à ce jour la science n’a certainement pas tout découvert… mais ce qui est sur c’est qu’un meme embryon ne se developperait pas de la meme façon dans le corps de deux femmes différentes… et je trouve ça magique!

    Maintenant laisse a ton Amour le temps pour que le chemin se fasse dans sa tete, c’est un parcours différent de celui des FIV et il ne faut pas qu’il ait de regrets pour pouvoir l’envisager…

    • C’est très beau ce que tu écris ClairAnne : je suis tout-à-fait d’accord sur l’équilibre dont tu parles : ses gènes, mon ventre! je pense effectivement que les trasnmissions in utero sont uniques. je t’embrasse, courage à toi dans ton combat

  12. Bien sûr que cette étape est difficile à franchir, même si l’on s’y prépare… De notre côté, nous avons ressenti le besoin d’être accompagnés par un psychologue spécialisé dans l’infertilité. On ne l’a vu que trois fois, mais ça nous a aidés, surtout moi je crois.

    Nous avions aussi assisté à une réunion d’une asso qui nous a permis de rencontrer des parents qui ont eu un ou plusieurs enfants issus d’un don. Là encore, ça nous a permis de répondre à plusieurs de nos interrogations/inquiétudes.

    Quant au traitement qui accompagne une Fiv Do, c’est vrai qu’il est beaucoup plus light : là-dessus, on y gagne, c’est certain. C’est un vrai soulagement…

    Enfin, pense aux chances qu’offrent la Fiv Do : c’est bien plus que celles d’un jeune couple pafaitement fertile ! Quand on a toujours été dans des pourcentages de chances bas comme toi ou moi, c’est une sacrée dose d’espoir ! Et je suis la preuve que ça marche, même si ça n’a pas été du premier coup !

    • Tu as raison, rencontrer des parents qui ont eu des enfants issus de don pourra nous aider, mais je crois qu’il faut que je laisse un peu de temps à Amour. bises et merci pour ton exemple!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s