Endomètre au sommet

Bilan de cette semaine écoulée : c’est toujours le chantier. J’ai hâte de voir venir la fin des travaux, dans ma maison et dans mon corps. Je vous raconte d’abord l’hystéroscopie de vendredi dernier avec le médecin qui a inventé la technique. Rencontre du troisième type au 22ème étage d’une tour, sur le toit de Paris.

Rendez-vous à 17h15. Les femmes qui sont dans la salle d’attente  se demandent leurs heures respectives de passage et s’impatientent. Moi pas vraiment. Le canapé est ultra confortable, et sur la petite table devant il y a toute la collection des Paris Match depuis au moins 2 ans. J’avais prévu du boulot à faire pendant cette attente, j’ai finalement préféré me délecter des aventures ragottantes des starlettes.

18h45 : c’est mon tour. Le médecin a à peine le temps de me dire bonjour qu’il me demande d’enlever le bas. Me retrouver environ 5 fois par mois à moitié nue devant des inconnus, je ne m’y ferai jamais. Pudeur quand tu nous tiens. L’engin est assez impressionnant, et est entouré de 3 écrans, sortes de télé sur lesquelles sont encore affichées les images intérieures des dernières patientes. Glurp. On y va : « alors, soit vous êtes tendue et je dois passer en force, ça risque par conséquent de faire mal, soit vous vous détendez, et ça ira. Qu’est-ce que vous décidez ? » me demande-t-il. « Euh, ben, à la réflexion, je vais peut-être essayer de me détendre… » C’est parti, la caméra entre dans mon utérus, que je découvre en image video. « Vous voyez, là, c’est l’intérieur de votre utérus. Ici, le trou, c’est la trompe droite, et l’autre de l’autre côté, c’est la trompe gauche », m’explique-t-il. Ouah truc de ouf. Puis il pince l’endomètre pour le mesurer, et là ça fait mal. Selon lui, l’endomètre est effectivement un peu plus épais que la moyenne, mais proportionnel à la taille de mon utérus un peu plus grand que la moyenne aussi. « Parfait pour des jumeaux! » me dit-il. Mouais ça me fait une belle jambe tant que je n’ai même pas un embryon qui arrive à s’accrocher. La muqueuse est bien régulière, pas besoin d’intervenir selon lui.

Lundi soir, c’était l’écho-doppler utérin. Je l’ai faite dans le centre radio-écho où j’avais fais ma première écho folliculaire pour faire le bilan d’infertilité. Je n’y étais pas retournée depuis car c’est un peu loin de chez moi. Et bizarrement, je suis tombée sur la même radiologue, 2 ans après, le 30 janvier, jour pour jour. Petit vertige en pensant à tout ce qui s’est passé depuis. Toujours la même délicatesse de sa part, la même rondeur maternante. Pour elle il y a bien hyperplasie endométriale, et la vascularisation est moyenne. « C’est sûr qu’un endomètre trop épais ça peut jouer le rôle d’un stérilet », m’a-t-elle expliqué. « Vous verrez ce que SuperDoc  décidera ». Si mon endomètre se prend à jouer les stérilets en plus de mon insuffisance ovarienne, on est mal barrés. La solution : le curetage.

Verdict de SuperDoc hier soir par texto : « il faut faire un curetage avant toute nouvelle FIV. Je souhaite vous en parler de vive voix ». La suite au prochain rendez-vous. FIV4 attendra.

Publicités

8 réflexions sur “Endomètre au sommet

  1. c’est un sacré élément à prendre en compte.
    tu vas pouvoir te préparer vraiment à l’accueil des embryons.
    bon courage pour le curetage et la nouvelle attente mais des voies vers la réussite.
    bizzz

  2. Ca me rappelle mon hysteroscopie avec le même médecin. J’avais trouvé ca super 🙂 Et c’est assez rare de dire ca d’un médecin PMA… En tout cas tu as trouvé une « voie » d’amélioration, c’est peut etre ce qui fera la différence pour la prochaine FIV. Bisous et courage.

  3. ah c’est une bonne nouvelle dans le fond!! si seulement ce curtage pouvait te permettre d’avoir enfin ce bébé que tu désires et mérites tant.
    après t’avoir suivie durant ces derniers mois, je me permets enfin de venir te laisser un petit message et te souhaiter le meilleur pour cette année : un joli +++ et beaucoup de bonheur en prime.
    et enfin merci de m’aider si souvent à relativiser car on se sent très vite seule dans notre parcours. bises

    • Frahinette ça me touche que ce que je raconte dans ce blog t’aide à vivre ton parcours. Ton message me touche d’autant plus. Je te souhaite le plus beau des bonheurs à toi également. bises

  4. PCF, les contretemps, je sais ce que c’est… C’est tellement pénible… Mais si c’est pour un joli ++ à la fin, ça vaut le coup !!! Bisous

  5. Toi aussi alors ? bienvenue au club de « celles qui auraient dû mais qui devront attendre encore un peu ». Comme on m’a dit  » toutes belles de l’intérieur, prêtes à recevoir de jolis embryons  »
    Tout pein de bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s