Mère, femme et destin personnel

Hier Amour et moi sommes allés voir « The Lady », le dernier film de Luc Besson. Il relate l’histoire d’une femme d’exception, Aung San Suu Kyi, brillamment interprétée par Michelle Yeoh, et de son combat pour libérer la Birmanie de sa dictature pour que la démocratie s’y installe enfin. Plus que l’histoire de sa résistance politique, le film nous livre surtout  le dilemne qui est le sien : choisir entre sa famille et son combat pour la liberté.

Plus que le film lui-même, c’est l’histoire de cette vie hors du commun que j’ai beaucoup aimé voir retracée. Une vie d’humaniste, d’altruiste, de profonde démocrate, d’amie du peuple :

Pendant la projection, j’ai perçu une petite sensation dans le bas ventre, comme si mon corps me rappelait que je portais potentiellement deux petites lueurs de vie. Cela peut être un symptôme de nidation, comme celui d’ovaires fatigués par la stimulation. Comme ça ne change rien et que ça fait du bien, je préfère me persuader que les premiers signes de nouvelle(s) vies(s) dans mon corps se sont manifestés lors d’une ode aux droits de l’Homme, à la démocratie, au combat Politique avec un grand P.

Pour conquérir la liberté, Aung San Suu Kyi a été contrainte d’abandonner la sienne, et d’abandonner les siens. Elle a été absente des rires et des pleurs de ses fils, de leur quotidien, de celui de son mari et de sa maladie. A l’aube de la mort de ce dernier, elle n’a même pas pu être présente, puisque si elle s’était accordée, à ce moment précis, le droit de partir de Birmanie, elle n’aurait jamais pu y revenir et continuer le combat.

Aurais-je été capable d’un tel sacrifice ? Plus pragmatiquement, en dehors de destins exceptionnels comme celui-ci, je crois que nous nous posons toutes la question, sur le chemin de devenir mère (long ou pas!), de la façon dont nous allons pouvoir diviser nos trois temps : mère, femme, et réalisation personnelle. C’est sans doute une quête difficile, de chaque instant, un équilibre délicat à trouver pour que chaque pan nous épanouisse pleinement. La PMA nous centre sans doute trop sur le premier, ce qui peut être dangereux selon moi.

Je lance le débat mesdames ! A vos comm’s !

Publicités

2 réflexions sur “Mère, femme et destin personnel

  1. J’ai fait une rupture conventionnelle fin juin pour me consacrer pleinement à la PMA et faire ce bébé. Donc, j’ai mis de côté ma vie pro pour atteindre ce rêve … je ne le regrette pas même si financièrement c’est pas top.
    Ce ne sera pas éternel.
    Je n’étais plus épanouie en menant PMA et travail … donc là je suis une femme à moitié satisfaite!
    gros bibis et surtout douces caresses aux petits miracles!

  2. Vaaaaaaste débat !! Sans entrer dans une longue théorie qui reste à confronter à la réalité, j’aurais personnellement « découpé » les temps évoqués en « vie amoureuse/vie de couple » (bon normalement et si tout va bien, c’est la même chose !), « vie professionnelle », « vie sociale » (les amis, les choses qu’on aime faire seule ou à deux ou plus, le sport, les autres activités diverses …) et « vie de famille » (ascendante et descendante, et la revient le temps de « mère » dont tu parles), avec en transversal la fameuse « réalisation personnelle » et l’objectif/l’espoir d’atteindre ce sentiment de s’épanouir sur l’ensemble de ces points. Personnellement, j’imagine ces différents temps ou sphères comme plus ou moins indépendants même si non étanches (ne serait qu’en termes d’agenda!) entre eux avec parfois des hauts et des bas dans l’une ou l’autre, des envies de compenser sur un volet ou l’autre, la nécessité de se surpasser et d’aller à fond dans un domaine particulier car un manque existe sur un autre des domaines. Quant à la notion de sacrifice, je n’ai aucunement envie de sacrifier l’un ou l’autre de ces temps qui me semblent chacun essentiel à ma vie et à mon bonheur… mais c’est un point de vue personnel bien sûr ! Voilà! d’autres avis ? et excellente idée de débat madame Lueur ! Comme quoi ce n’est pas parce qu’on est angoissée et pleine d’espoirs et d’hormones qu’on ne réfléchit pas!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s