Sur une étoile mystérieuse…

Lorsque l’attente de l’arrivée d’un enfant est longue, très longue, on envisage sa vie différemment : le futur n’est pas tracé comme on le croyait, le passé est exploré, fouillé, scruté pour savoir si quelque chose, quoi que ce soit, aurait pu augurer de cette fatalité, de ce boulversement, de cette profonde douleur qui vous atteint au coeur, au plus profond votre chair.

Alors on repense à sa propre enfance. J’adorais lire et regarder Les aventures de Tintin. Je m’imaginais en grand reporter, comme lui, je me voyais aller chercher Tchang au Tibet, partir sur la lune, découvrir le trésor de Rackham le Rouge…

Aujourd’hui, je suis sur une étoile mystérieuse. Je ne vois que des ventres ronds autour de moi. ils surgissent dans la rue, dans le bus, dans le métro, à mon travail, dans notre cercle d’amis. J’ai beau courir, fermer les yeux, tourner la tête pour y échapper, ils sont toujours là, et le mien, lui, ne s’arrondit pas.

Et puis j’ai mon araignée géante à moi, qui se métamorphose et se renouvelle en fonction des individus auxquels je dois faire face, en me distillant maladresses, insinuations, provocations, agressions parfois. Ma première médecin traitant, tout d’abord, n’a pas trouvé autre chose à me dire que « le seul moyen de devenir maman, c’est le don d’ovocytes. Les enfants adoptés ont tous le sida ». Gygy bonux a pris le relai, en m’annonçant mon insuffisance ovarienne : « il ne faut pas vous faire d’illusions : avec ces résultats, vous serez ménopausée à 30 ans, et je ne sais pas si un centre de PMA vous acceptera. Il vous sera de toutes façons impossible de tomber enceinte naturellement. Je ne peux rien pour vous ». Puis une infirmière, en m’injectant ma dose quotidienne de Gonal F : »cela doit être dur pour votre mari, non? D’autant plus que lui, comme il est plus âgé, ça fait longtemps qu’il attend », et devant mon silence : « non mais c’est vrai, non? ». Et enfin l’une de mes collègues, sachant mes problèmes, sachant aussi que j’étais tombée enceinte en même temps qu’elle mais que, contrairement à elle, je n’avais pas pu mener ma grossesse à terme, a pris un malin plaisir à m’expliquer, 2 jours avant de partir en congé maternité, quel serait son sentiment de mère au moment où elle tiendrait son enfant dans les bras pour la première fois…

Mais j’ai aussi mes soutiens, mes appuis, mes supports, mes repères, mes ciments. Certains savent trouver les mots, d’autres disent simplement « on est là ». Certains savent trouver les gestes, les regards, les mains sur les miennes. Certains ne savent pas, ne disent rien, mais pensent, pensent, et espérent.

Nous sommes le 3 avril 2011 : plus de 2 ans d’arrêt de pilule, 1 fausse couche, 4 IAC, 1 FIV sans succès. Mais je ne renonce pas. L’espoir est cyclique, il va, il vient, mais il reste. Un jour, je serai maman, quoiqu’il arrive.

« Il ne faut jamais dire que l’espoir est mort. Ça ne meurt pas, l’espoir. » Gabrielle ROY

Publicités

4 réflexions sur “Sur une étoile mystérieuse…

  1. Merci pour ces mots de G.Roy qui me font du bien !
    Courage, ce que nous vivons est terrible, et il faut être passée par là pour comprendre, les autres femmes (mamans et futures) sont dans leur monde parfait et notre souffrance leur est si étrangère….
    De tout coeur avec toi, car je partage bien des choses…

  2. Punaise, y’en a des lourdaux! gygy bonux, infirmière, collègue … j’en ai connu : De retour au boulot, en novembre, après ma 2ème fc, une collègue stérile et sans enfant m’a dit « bienvenue dans le camp de stériles » … c’est sympa comme accueil 😉 autant te dire que je l’évite, elle et sa connerie. Il faut vraiment nous blinder et trouver nos appuis, nos soutiens dans le réel ou via nos blogs. J’aime bcp la citation de gabrielle roy.

    • oui, et surtout relativiser. Sur ma collègue par exemple, ça ne m’a pas vraiment blessé. Je me suis dit que si elle a besoin d’essayer de lire la tristesse, l’envie, la jalousie dans mes yeux en m’expliquant son bonheur, elle ne doit pas être si heureuse que ça, ou alors elle est complètement fêlée, et donc, dans les 2 cas, je ne l’envie pas!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s